Le risque, notre meilleur ennemi

01-risque-creativ-id

Pensez à la dernière fois que vous avez été fier de vous…

Il est fort probable que vous ayez fait quelque chose qui comportait un risque. Pourquoi donc avoir osé prendre une décision qui pouvait avoir des conséquences pour vous ? Tout simplement parce que c’est en dehors de votre zone de confort qu’il se passe les plus belles histoires. Ainsi, sortir de sa zone de confort signifie prendre un risque.

Bien entendu, la question n’est pas de prendre des risques inconsidérés, comme se jeter d’un avion sans parachute. Le but étant de prendre des risques « calculés », pour lesquels nous sommes capables de peser le pour et le contre, et avec une conséquence relativement faible. Car au fond, il y a rarement des bénéfices sans risque.

Quitter un travail ou une relation dans laquelle nous ne sommes pas heureux peut sembler impossible. Nous préférons en effet une situation connue même si celle-ci n’est pas satisfaisante. Nous nous disons « que ça pourrait être pire », « que cela a toujours été ainsi, alors pourquoi changer… ». Si vous vous reconnaissez dans ces phrases, vous n’êtes pas une exception. D’ailleurs, vous avez tout à fait le droit de rester dans cette situation en espérant qu’elle change d’elle-même. Mais vous savez pertinemment que cela reste très peu probable.

Vous avez aussi et surtout le droit d’avoir une vie épanouie et qui vous convienne, autant du point de vue professionnel que privé. Comment donc faire le premier pas pour quitter cette situation qui ne vous rend pas heureux ?

Ne plus avoir peur du risque

Tim Ferriss, auteur du best-seller La semaine de 4 heures, nous donne un conseil pour avoir le courage de ses idées : imaginez ce qui se passerait, dans le pire des cas, si vous preniez ce risque.

Si vous ne réussissez pas dans votre projet, vous allez probablement perdre de l’argent et du temps. Peut-être même votre fierté et du matériel que vous estimiez important. Vous pouvez aussi vous retrouver seul-e, si votre réseau vous appréciait pour ce que vous représentiez et non pour qui vous êtes. Mais en aucun cas vous n’allez en mourir ou vous ne pourrez pas vous en relever. La pire situation serait donc un échec personnel.

Imaginez maintenant que vous réussissiez votre changement, comment vous sentiriez-vous ? Je suis prêt à parier que vous seriez fier de vous et que vous vous demanderiez pourquoi vous n’avez pas fait ce changement plus tôt…

Nous sommes notre plus grande barrière à notre bonheur et rares sont les personnes qui s’autorisent à vivre pleinement leur vie. La pression sociale nous pousse à rester à notre place, peu importe si cela nous convient ou non. Et si prendre des risques signifierait penser à soi plutôt que de satisfaire les autres, est-ce vraiment un risque que l’on prend ? Car, au fond, le plus grand risque n’est-il pas de ne rien faire ?

2018-06-14T08:29:38+00:00 Par |Coaching|