L’idée : le début de l’histoire

idée

Il est 3h23 et je n’arrive plus dormir. Quelque chose tourne dans ma tête depuis 30 minutes et j’ai beau me retourner dans tous les sens, cette chose est tenace et s’accroche à mes pensées. Je veux bien sûr parler de l’idée, celle qui vous hante durant des heures et qui vous permet également de créer une histoire, une aventure.

Qu’est qu’une idée ?

Il existe une multitude de sortes d’idées. Pour moi, il y a l’idée de tous les jours et il y a l’IDÉE qu’on a une fois par année ou une fois dans une vie. Le problème, c’est qu’au départ il est difficile de savoir à laquelle on a affaire. Il faut donc considérer toutes les idées comme celle qui va changer notre vie pour éviter de la perdre.

Le dictionnaire Larousse parle d’une “représentation abstraite, élaborée par la pensée, d’un être, d’un rapport, d’un objet, etc. ; un concept, une notion” et également d’une “manière personnelle de voir les choses”. Dans le cas de l’entreprenariat, l’abstrait est un élément important car nous sommes au début du projet, l’idée est ainsi une vague image créée par notre cerveau. Comme celui-ci ne se contente pas de quelque chose d’imprécis, il va essayer de rendre cette idée concrète, par exemple en l’intégrant à notre vie. C’est pour cette raison qu’il nous empêche de dormir. La notion de personnelle est également très importante car une idée ne vient pas par hasard, elle est le résultat de tout ce qui nous entoure, comme notre journée, nos interactions et nos besoins.

Comment avoir des idées ?

L’idée n’apparait pas en appuyant sur un bouton, elle naît de choses nouvelles qui interviennent dans nos vies. Si vous souhaitez avoir des idées (et que vous êtes ouvert-e à les prendre en compte), vous devez favoriser le changement et l’imprévu dans votre vie. Par exemple, au lieu de jouer avec votre téléphone mobile durant un trajet en transport public, regarder les gens qui vous entourent, par la fenêtre ou faites une partie du trajet à pied. Vous aurez ainsi plus facilement de nouvelles pensées qui germeront et vous pourrez ensuite estimer si ces idées valent la peine d’être considérées ou non.

Je vous recommande très fortement d’avoir toujours quelque chose sur vous pour noter vos idées (téléphone, carnet, dictaphone) car malheureusement, une nouvelle idée pousse l’ancienne aux oubliettes très rapidement.

Ne surtout pas en parler… et pourtant !

Mise à part les domaines techniques, le meilleur moyen de vérifier la pertinence de l’idée que nous avons en tête est d’en parler au plus grand nombre car même s’il est naturel d’avoir peur qu’on nous vole une idée, dans la pratique c’est très souvent la mise en place de celle-ci en modèle économique qui va être le plus gros frein pour les autres.

Par exemple, si je vous dis que je souhaite lancer un service en ligne de location de poussettes sur Lausanne. L’idée est probablement bonne car il y a de nombreuses personnes qui utilisent une poussette durant les vacances à l’étranger, le prix d’une poussette est relativement cher et la technologie pour faire un site internet est au point. Allez-vous pour autant me voler l’idée et commencer le site internet lorsque je serai parti ? Probablement pas, car vous pensez déjà à toutes les heures que vous devrez passer à faire un site internet, à contacter les fournisseurs, à régler les problèmes juridiques, à la promotion, etc.

Par contre, en parlant de votre idée à plusieurs personnes, vous aurez le plus souvent des gens qui vont vous dire que c’est une mauvaise idée (pour tout un tas de raisons que je vous laisser imaginer…) mais aussi des idées nouvelles ou des alternatives auxquelles vous n’auriez pas pensé. Rappelez-vous qu’un idée est un élément personnel, flou et que les autres ont leur propre point de vue. A vous de décider quelle est la meilleure alternative !

Mon idée est bonne et la suite ?

Vous avez parlé à vos proches et une bonne partie trouve votre idée formidable ! C’est déjà un bon début, il est maintenant temps de passer à l’étape de la modélisation : à qui vendre votre produit ou service, quels sont les coûts, quelles sont les tâches et dans quel ordre, etc. Tout ceci fait partie de ce qu’on parle un Business Model (ou modèle d’affaires en français) et c’est ce que nous verrons dans les prochains articles.

A partir de là, vous démarrez l’aventure de votre vie, celle qui vous empêchera probablement de dormir à 3h23…

Intéressé-e par l’entreprenariat ou besoin d’aide pour développer votre projet ?
Suivez-nous sur les réseaux sociaux et contactez-nous !

2017-06-11T09:00:31+01:00By |Stratégie|