Comment faire un Business Plan de 10 pages pour la Suisse romande

052-comment-rediger-business-plan-suisse-romande

Avant de vous lancer dans la rédaction d’un Business Plan long et fastidieux, lisez l’article sur les raisons d’en faire un.

Vous savez à présent que vous devez rédiger un Business Plan pour votre projet. Voici les 10 points que je vous recommande de traiter dans votre document :

  1. Le résumé
  2. L’historique du projet
  3. Les produits et services (inclus les prix)
  4. L’état du marché actuel
  5. La concurrence
  6. La promotion (marketing)
  7. L’organisation
  8. Le planning
  9. Les projections financières
  10. Les références et annexes

Chaque point doit tenir entre une demie et deux pages afin de ne pas démotiver le lecteur. Cela représente entre 10 et 15 pages pour un Business Plan « simple ». Selon les institutions qui demandent un Business Plan, certaines imposent leur propre structure. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez télécharger ce modèle gratuitement.

Le résumé

C’est la dernière chose que vous devez rédiger, même si c’est la première à apparaître dans le Business Plan. Dans le résumé, vous devez donner en une page une vue d’ensemble de ce qu’est votre projet. Expliquez ce que vous désirez réaliser. Pour cela, il est important de nommer chaque point de votre Business Plan en quelques lignes.

Aussi appelé Executive Summaryen anglais, le résumé est la partie la plus importante, car c’est elle qui donnera envie au lecteur de lire la suite. Ainsi, orientez le résumé en fonction de ce que vous voulez faire ressortir et de ce qui intéresse le plus votre lecteur. Le résumé doit être cohérent avec les informations qui seront présentes plus loin, notamment pour la terminologie et les chiffres.

L’historique du projet

Expliquez votre parcours professionnel et les raisons qui vous ont amenés à vouloir créer ce projet. L’historique du projet doit poser le cadre afin que le lecteur comprenne pourquoi vous en êtes là aujourd’hui. Vous devez ainsi répondre aux questions « Pourquoi ce projet ? Pourquoi moi ? ».

Si possible, racontez une histoire et mettez en avant le côté émotionnel dans votre description, comme si vous racontiez votre histoire à un enfant (mais avec un vocabulaire d’adulte). Ce qui compte, c’est que le lecteur sache que vous êtes la bonne personne pour ce projet. Ainsi, mettez en avant votre expérience du domaine, votre réseau, etc. Mentionnez éventuellement certains échecs et les enseignements que vous en avez tirés.

Attention : ce dernier point peut être à double tranchant, car tout le monde n’a pas la même compréhension de l’échec. Renseignez-vous sur les personnes susceptibles de lire votre Business Plan avant d’aller plus loin. (voir article sur le risque)

Les produits et services, inclus les prix

Précisez dans ce chapitre ce que vous proposez aux clients et les tarifs de chaque produit et service. Si vous connaissez les coûts de chacun, mentionnez-les également afin de donner une idée de la marge que vous souhaitez réaliser. Vous n’avez pas besoin d’aller dans les détails techniques pour le moment, votre Business Plan doit être compréhensible par le plus grand nombre de personnes.

L’état du marché actuel

Faites des recherches sur le ou les client(s) que vous désirez toucher. « Quels sont leurs besoins et comment vous allez y répondre ? », voilà ce que le lecteur attend. Pour appuyer vos dires, quelques statistiques publiques ou un sondage que vous avez réalisé sont les bienvenus. N’oubliez pas de mettre les détails dans les annexes et les sources dans les références de votre Business Plan.

Parlez également du nombre de personnes que cela représente. Ainsi, vous précisez la zone géographique que vous ciblez. En effet, selon l’endroit dans lequel se trouvent vos prospects, la manière de les atteindre et leurs besoins seront probablement différents.

La concurrence

Recherchez sur Google comme si vous souhaitiez avoir accès à votre propre produit ou service. Vous allez tomber sur un nombre important de concurrents, ce qui est une bonne chose. En effet, cela montre qu’il y a un marché pour ce que vous voulez faire. Si tel n’est pas le cas, cherchez avec d’autres mots-clés plus génériques jusqu’à trouver 4 ou 5 concurrents.

Ensuite, créez un tableau dans lequel, pour chaque concurrent, vous allez mentionner :

  • Leurs points forts : en quoi ils sont meilleurs que vous
  • Leurs points faibles : en quoi ils sont moins bons que vous
  • Votre avantage : en quoi vous avez un avantage compétitif sur eux

Il est important de faire l’exercice le plus objectivement possible. Effectivement, le lecteur se rendra compte si vous avez volontairement omis certains points forts de vos concurrents pour vous montrer sous un meilleur aspect. En faisant l’outil correctement, vous lui montrez que vous êtes conscient de la situation et que vous assumez vos faiblesses.

Pour finir, concluez en mettant en avant votre principal point fort. Cela indiquera le positionnement que vous souhaitez donner à votre projet. Avoir un avantage vis-à-vis de plusieurs concurrents vous permet de vous différencier d’eux. Cela dans le but de vous faire une place dans l’esprit des clients potentiels.

La promotion (marketing)

Quels sont les moyens que vous souhaitez utiliser pour que vos clients prennent conscience de votre offre ? Allez-vous utiliser les réseaux sociaux, les événements, les flyers ou tout cela en même temps ? Présentez ici les canaux de distributions et de communication que vous allez mettre en place.

Il est important que ces moyens soient cohérents avec les habitudes des clients que vous avez mentionnés au chapitre 4 (L’état du marché). Car à quoi bon faire de la publicité si elle n’est pas vue par vos clients ?

L’organisation

Mentionnez les personnes qui feront partie du projet, y compris les personnes qui ne sont pas rémunérées, les associés, les membres de la famille ou vos fournisseurs, par exemple. Pour chaque acteur, expliquez son rôle et sa responsabilité dans le projet. Ainsi, si vous souhaitez faire de la promotion sur les réseaux sociaux et que vous n’avez pas les connaissances, dites qui s’en occupera.

Généralement, le lecteur aime savoir que vous n’êtes pas seul-e dans le projet. Cela donne l’impression que vous arrivez fédérer une équipe. De plus, il est presque impossible de tout faire soi-même donc montrez que vous vous entourez des bonnes personnes. Le Business Plan n’est qu’une version actuelle, les membres de l’équipe peuvent évoluer au court du projet.

Le planning

Dans l’ordre chronologique, expliquez les dates principales de votre projet. La première date est celle de l’apparition de l’idée. Ensuite, expliquez les prochaines étapes, jusqu’aux évolutions possibles de votre activité. Par exemple, vous pouvez acheter une nouvelle machine, vendre dans une autre ville, engager un collaborateur supplémentaire, etc.

Il n’est pas nécessaire de mentionner le jour, le mois et l’année suffisent pour indiquer au lecteur le laps de temps entre chaque événement majeur.

Les projections financières

Il s’agit de l’aspect le plus attendu par le lecteur et le plus compliqué. Ce chapitre sera traité dans un article séparé.

Références et annexes

Mentionnez les sources que vous avez utilisées pour votre Business Plan dans les références. Attention cependant lorsque vous utilisez des sites internet de bien vérifier leurs propres sources.

Les autres éléments de votre Business Plan sont à ajouter dans les annexes. Vous mettrez par exemple, les détails des calculs, les devis, les contacts d’exclusivité, les lettres d’intention, etc. Le but est de montrer le sérieux de votre projet, sans surcharger le texte.

Vous avez besoin d’aide ou vous n’avez pas le temps de rédiger votre Business Plan ?

Nous nous en occupons pour vous ! Prenez contact par notre page internet et nous organiserons un rendez-vous rapidement.

2018-06-28T10:38:54+00:00By |Stratégie|